Qu’est-ce que le «batch cooking» ?

Comme son nom l’indique, le batch cooking est une méthode de préparation des repas qui implique de cuisiner par lots – plus de nourriture, moins souvent. Vous établissez un plan de repas (généralement pour une semaine), faites les courses et la préparation, et consacrez quelques heures de votre week-end à la préparation de la plupart des repas que vous consommerez cette semaine-là. Au lieu de faire ce travail quotidiennement, vous le faites une ou deux fois par semaine seulement. L’idée est de gagner du temps tout en pouvant se faire plaisir régulièrement avec des repas sains et faits maison.

Mais le batchcookings présente aussi des avantages moins évidents :

En planifiant vos repas et en les préparant à l’avance, vous êtes moins susceptible de vous laisser aller à des envies impulsives de manger et d’acheter des produits alimentaires, ce qui nous amène à faire de mauvais choix sur le plan nutritionnel.

Afin de vous assurer que vous avez tout ce dont vous avez besoin pour votre journée de préparation, vous achèterez probablement en gros, ce qui signifie moins de déplacements dans les magasins, des achats plus réfléchis et, par conséquent, moins d’argent dépensé.

Vous économiserez également de l’argent en réduisant le gaspillage alimentaire – réutiliser les ingrédients et donner une seconde vie à vos restes est un élément important de la philosophie de la cuisine par lots.

En mangeant davantage à l’intérieur, on mange moins à l’extérieur et on met plus d’argent dans sa poche.

Le batch cooking, étape par étape

Étape 1 : Planification des repas

La planification des repas semble beaucoup plus compliquée qu’elle ne l’est. En fait, toute forme de planification semble effrayante si vous n’êtes pas du genre à aimer les listes et les feuilles de calcul. Mais si vous parvenez à vaincre la résistance initiale et à vous lancer, vous réaliserez rapidement à quel point tout devient plus facile une fois que vous n’avez plus à vous demander quoi cuisiner chaque jour.

Si vous n’avez jamais fait de planification des repas, commencez petit – faites un plan pour trois jours, puis passez progressivement à un plan hebdomadaire. Vous pouvez également commencer par planifier uniquement votre principal repas quotidien, qu’il s’agisse du déjeuner ou du dîner dans votre cas. Vous pouvez ensuite intégrer les autres repas si vous le souhaitez.

La planification des repas est la première étape cruciale de la cuisine par lots.

Étape 2 : Travail préparatoire

Avant de commencer à cuisiner, vous devez vous assurer que vous avez tout ce dont vous avez besoin. La cuisine par lots est une question d’efficacité, il est donc important de faire preuve de diligence dans le travail de préparation.

Que comprend-il ?

Faites une liste de courses en fonction de votre plan de repas et achetez tous les ingrédients. Si vous avez tendance à vous partager les tâches avec vos colocataires ou votre partenaire, une liste de courses partagée sur le cloud est un excellent moyen de collaborer. Google Keep fait parfaitement l’affaire.

Allez-vous cuisiner des légumineuses qui doivent être trempées toute la nuit ? Prévoyez-vous d’utiliser l’une de vos sauces ou soupes préalablement congelées ? Passez en revue votre plan de repas et voyez quelle autre préparation vous pourriez avoir à faire sur vos ingrédients la veille.

Assurez-vous d’avoir les bons récipients pour conserver les aliments une fois que vous les aurez préparés. Les récipients en verre et les bocaux hermétiques sont parfaits pour conserver les aliments dans le réfrigérateur, mais vous devez également disposer d’une bonne sélection de tupperwares adaptés à la congélation et d’une réserve de sacs de congélation.

Si c’est la première fois que vous cuisinez par lots, faites un nettoyage complet du réfrigérateur et du congélateur avant de commencer. La cuisine par lots repose en grande partie sur la congélation d’aliments déjà préparés pour une utilisation ultérieure, vous devez donc vous assurer que vous avez suffisamment d’espace pour cela.

Étape 3 : Le grand jour

Le jour est venu de préparer vos repas pour la semaine. Réservez 3 à 4 heures dans votre agenda, enfilez votre tablier préféré, mettez de la musique funky et mettez-vous au travail. C’est le jour où vous voudrez préparer le gros des aliments pour la semaine et faire le travail de préparation pour les jours de cuisson supplémentaires en milieu de semaine.

Désignez un jour et cuisinez la majeure partie de vos repas de la semaine en une seule fois.

Le principal conseil pour réussir cette étape est de planifier l’ordre dans lequel vous allez aborder les tâches afin d’optimiser l’utilisation du temps et des ustensiles. Vous devez moudre des noix et râper des carottes ? Si vous utilisez un robot de cuisine pour cela, le meilleur ordre serait d’abord les noix, ensuite les carottes – quelques restes de noix dans vos carottes, c’est bien, mais une fois que le robot est mouillé par les carottes, vous devez le laver et le sécher avant de le réutiliser pour un ingrédient sec comme les noix. C’est la logique générale que vous devez suivre pour utiliser le moins de récipients possible et éviter de devoir laver vos outils à plusieurs reprises.

Pensez également aux tâches qui peuvent être effectuées en parallèle. Par exemple, les légumineuses sont réputées pour leur long temps de cuisson, alors laissez-les mijoter tranquillement sur un brûleur pendant que vous faites sauter des légumes sur un autre. Si vous devez attendre que certains ingrédients refroidissent avant de les combiner, profitez-en pour laver la vaisselle sale et débarrasser l’évier. Vous voyez le genre.

Étape 4 : Stockage et congélation

Comme vous allez cuisiner de plus grandes quantités d’aliments, vous devez vous assurer qu’ils sont stockés correctement afin qu’ils se conservent assez longtemps sans se détériorer. Tout ce qui va dans le réfrigérateur doit être conservé dans des récipients hermétiques dans le compartiment correspondant, pour une conservation optimale. Les aliments que vous ne consommerez pas dans les quatre ou cinq jours à venir doivent être placés au congélateur. Voir aussi notre article sur les conseils concernant la congélation.

Prêt à cuisiner ? C’est le meilleur moment pour faire passer une habitude de quarantaine nouvellement acquise à de nouveaux sommets. Une fois que vous serez à nouveau libre, vous serez heureux d’avoir maîtrisé l’art de préparer votre propre nourriture sans sacrifier les autres luxes de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.